Conteur hors pair, Merejkovski nous plonge, au travers de ces deux nouvelles, en plein quattrocento italien. Nouvelle sur la force des sentiments en butte aux conventions et aux arrangements, L’amour plus fort que la mort est une merveille de subtilité. Contre son gré, Ginevra, jeune femme de la petite bourgeoisie, orpheline de père, et totalement sous la coupe de son oncle Matéo, se trouve dans l’obligation d’épouser Francesco Degli Agolanti, secrétaire près de la République de Florence.

Avec ce mariage, c’est toute la famille Almieri qui s’apprête à entrer dans le grand monde florentin, en réponse au sacrifice de Ginevra qui parviendra, tout de même, à s’extirper du piège de la plus invraisemblable des façons.

Tout autre ou presque est la seconde nouvelle de ce recueil. Avec La science de l’Amour, Merejkovski livre une ode à la fidélité entre époux. Au travers de cette nouvelle, l’auteur russe nous invite à continuer d’aimer les êtres qui nous sont chers et qui partagent notre vie. Messer Fabricio, professeur érudit de l’université de Bologne rencontre un jour un élève particulier, Bucciolio, à qui il prétend pouvoir enseigner la science de l’Amour. S’en suivra un savoureux quiproquo mettant au supplice nos deux prétentieux. Très ironique, comme l’atteste son titre, cette nouvelle nous instruit et nous avertit. Elle nous prévient qu’il nous faut craindre nos vantardises. Vouloir ériger l’Amour en science est forcément aléatoire et prétentieux, car l’Amour est avant toute chose une chance, un privilège tenant à nos inclinaisons, sans raison à donner pour tout ça.

Dimitri Merejkovski, sublime et méticuleux, maître en symbolisme et touchant de réalisme, livre avec ses Contes sur l’Amour, deux nouvelles bouleversantes.

CONTES SUR L'AMOUR

Contes sur l'Amour.jpg

Dimitri MEREJKOVSKI

 

 

 

 


ISBN :979-10-91260-14-5

Paru en mars 2020

3,99 € (ePub, Mobi)

Nouvelle

L'amour plus fort que la mort
La science de l'Amour