À la confluence entre littérature, histoire diplomatie et engagement politique, Lamartine a cultivé l’ambivalence des vocations. En atteste cette biographie de Jeanne d’Arc, texte court, écrit engagé à la cause d’une défense, pour qu’existe une apologie de qui fut La Pucelle.

Féru, exhaustif, passionné, Lamartine a tout lu, tout compulsé de ce qui s’est déjà écrit sur Jeanne d’Arc. Il cherche à lui rendre justice, à la défendre, pour qu’enfin s’opère le nécessaire travail de mémoire. Par cette biographie, Lamartine réhabilite une sainte à venir, il encense le croyant en ses supériorités. Il fait d’une jeune femme un modèle en dignité d’âme, le parfait genre humain incarné qu’achèvent d’autres hommes. Entre eux et Jeanne, un monde, un univers même, la distance infinie séparant l’exceptionnel en destinée du simple exécutant des petites ambitions. De ça Lamartine nous en convint, avec maestria. Ce qu’il démontre c’est qu’entre elle et eux, il n’y a place pour aucune comparaison qui vaille. Elle fut géante, elle fut aimée et convaincue de sa mission supérieure ; Dieu lui parlant ; ils furent traîtres, lâches, assassins, versatiles par trop de petits calculs. L’histoire de Jeanne tonne son terrible verdict pour Lamartine : à l’écouter, il y a dans cette courte vie l’incommensurable en beauté qu’achève la bassesse. Il y a dans ces dix-neuf années de vie tant de grandeurs que s’en montrer redevable, illuminé même, confine à la plus évidente des nécessités.

JEANNE D'ARC

Alphonse de LAMARTINE

 

 

 

 

 

 

 

 


ISBN : 978-2-36946-005-3

Paru en février 2017

 

 

 

8,99 € (ePub, Mobi)

Héroïne et sainte du patriotisme français

Bigraphie, Histoire politique